mercredi 13 décembre , 2017
Accueil / Site / Test / Avis PC – XCOM 2: War of the Chosen – On choit sur des choix qu’on choie
Avis_Xcom2_WotC_ageek

Avis PC – XCOM 2: War of the Chosen – On choit sur des choix qu’on choie

Vous avez déjà vaincu une fois les forces d’Advent et les extraterrestres derrière l’invasion de votre chère planète Terre. Saurez-vous à nouveau défendre votre civilisation face à cette nouvelle menace qui se profile, saurez-vous nouer de nouvelles alliances pour résister aux forces d’élites qui envahissent le monde. Quelques soient vos actions et vos choix ils décideront du sort de la race humaine.  

Advent

Sorti le 29 août 2017, XCOM 2 : War of the Chosen est la première extension de XCOM 2, elle introduit de nouveaux ennemis, héros et factions ainsi que de nombreuses améliorations d’interface et d’IA, le tout intégrer dans la campagne originelle Xcom2 qui se trouve rallongée d’une douzaine d’heures de jeu. Le parti-pris qui avait fonctionné avec le précédent opus fera-t-il de nouveau effet ?

L’ennemi de mon ennemi est mon ami

A la tête de la force XCOM, vous incarnez le leader de la seule force d’opposition face au régime totalitaire d’Advent. Du moins, c’est ce que vous croyiez jusque-là, dans War of the Chosen ( WotC ) vous allez rencontrer différentes factions qui a leur manière luttent pour leurs idéaux de liberté. Tout d’abord ennemis, il vous incombera de réunir ces factions qui se font tout autant la guerre entre elles qu’aux forces d’Advent pour tirer avantage de leurs bonus uniques et renforcer les liens au sein de la résistance. Même si chaque faction vous propose des missions qu’il conviendra de ne pas ignorer, le scénario qui leur est lié semble désespéramment linéaire et manque cruellement de profondeur. Ces trois nouveaux groupes ne sont au final qu’un prétexte pour nous permettre d’accéder à 3 nouvelles classes uniques d’unités.
Les factions de la resistance
Le Faucheur est un soldat d’élite sniper furtif, il est capable de faire de la reconnaissance avancée ainsi que d’éliminer des cibles isolées sans se faire repérer. Il peut utiliser l’environnement pour tendre des embuscades avec une rare efficacité (faire exploser une station-service en tuant plusieurs patrouille d’Advent tout en restant caché dans son coin est une expérience qui reste très jouissive). Evolution du Ranger, il possède bien plus de flexibilité et d’interactivité même si les dégâts qu’il procure pâlissent sur le long terme face au sniper de base.
Faucheur

L’Escarmoucheur est un ancien soldat d’Advent qui a échappé a leur contrôle et cherche la liberté. Il brille par sa mobilité, notamment grâce à un grappin multifonction (permettant aussi bien de franchir des obstacles que d’attirer les ennemis à lui mais aussi se projeter sur eux pour leur asséner un coup meurtrier). Son entraînement lui permet de maîtriser le champ de bataille, il pourra agir plusieurs fois pendant un tour et faire fît de l’habituelle routine ‘ déplacement, tir, couverture ‘.

Escarmoucheur

Et enfin le Templier, imprégnée de l’énergie psionique latente, il utilise celle-ci enchaîner de dévastatrices attaques à courte portée. La gestion des actions est encore bouleversée, ses attaques ne possèdent pas un cooldown traditionnel mais plutôt demande au Templier de récolter de l’énergie pour pouvoir lancer des sorts d’autant plus forts. Evolution du psionique, ses attaques sont bien plus offensives et dangereuses cependant c’est une unité qui raisonne sur le mode de la guérilla, frapper au contact puis se replier, car elle manque cruellement de portée.

Templier

Ces trois unités sont vraiment bien pensées, elles dynamisent rapidement les combats sans amputer le jeu de sa dimension et profondeur stratégique. Leurs dégâts sont un peu faibles mais ils les compensent par de véritables outils qui complémentent à merveille les unités déjà existantes. Les possibilités de groupe sont bien plus riches augmentant ainsi le plaisir et la rejouabilité. Un ajout bien senti qui ouvre de nouvelles voies sur l’équilibrage des groupes mais aussi de nouveaux combos dévastateurs.

De nouvelles troupes d'élite

Feel my energy

Ces unités s’accompagnent d’un système innovant de gestion de l’expérience et du gain de niveau. En parallèle de l’ancien système les soldats peuvent acquérir et accumuler des points de compétences en fonction de leurs exploits sur le champ de bataille ( série d’élimination, tir en surplomb, élite éliminé … ). Ces points permettent de progresser dans l’arborescence de talents des 3 nouvelles classes ( qui sont privées du système classique de talents ) ou alors peuvent être investis pour renforcer les capacités des soldats des anciennes classes en leur donnant accès à celles d’autres classes. Un système un peu plus transversal et libre permettant de transformer vos soldats préférés en machine de guerre.

Pour une poignée de talents

Vos soldats désormais bien plus puissants et polyvalents pourraient nuire au bon équilibre et à la difficulté des missions mais Firaxis a déjà pensé à tout. Désormais les soldats accumulent de la fatigue à chaque mission, rendant chaque mission successive plus dangereuse si le soldat n’a pas eu une bonne nuit de sommeil. Les troupes au bord de la crise de nerf peuvent succomber à la panique, déserter le champ de bataille ou développer des phobies particulièrement gênantes. Ce nouveau système rajoute un petit grain de sable à votre mécanique bien huilée qui peut alors transformer la vulgaire mission de routine en un enfer insurmontable. Le processus de soin existe à l’infirmerie, mais il est long et vous privera de votre soldat pour une période parfois décisive.

Ne céder pas à la panique, reposez vous.

La guerre ce sont aussi des liens qui se forgent dans les tranchées. C’est pourquoi vos soldats à force de travail ensemble pourront développer des liens de frère d’arme, donnant accès au binôme à des bonus bien utiles comme une action supplémentaire ou une attaque coordonnée. Les baroudeurs expérimentés deviennent au fur et à mesure de l’aventure encore plus précieux, vous développez rapidement de l’affection pour certain et leur perte serait incommensurable.

En addition de ces nouvelles fonctionnalités Firaxis nous offre une petite opération de propagande personnelle. En effet il est possible de créer des affiches personnalisées pour chaque soldat / mission / escadron un moyen de plus de nouer pour le joueur un certain attachement à vos soldats tout en gardant en mémoire leurs exploits une fois que leur portrait aura rejoint le mémorial de ceux tombés au combat.

Vae victis

Si la résistance XCOM se dote de nouvelles unités, il en va de même pour les forces d’Advent. En plus des soldats classiques et leurs chefs vous rencontrerez désormais des Purificateurs et leurs lance flammes, prompts à faire exploser l’environnement et vos unités par la même occasion, soutenus par les nouveaux Prêtres psioniques ils deviennent une menace qu’il faudra apprendre à gérer, à laquelle s’ajoute les Spectres, entités composées de nanorobots extrêmement mobiles et capables de pirater un corps humains. La précédente guerre a laissé ses vestiges sous forme des Ombres, des zombies évoluant en horde , assez peu résistant, un coup à la tête sous permettra de les enchaîner dans un même tour grâce à une action gratuite. Leur puissance tient dans leur nombre et le fait qu’ils soient attirés par les combats, une explosion en attirera un grand nombre entraînant souvent la ruine de tous vos plans à long terme. Une mécanique de mode horde tour par tour agréable qui souffre d’un contre parfait : le sniper, en effet son revolver lui permet d’enchaîner les tirs sans recharger et les talents lui permettant de se spécialiser dans cette arme rendent les rencontres contre des Ombres trop triviale et répétitives. Mais ces ajouts sont mineurs face à la plus grande menace que les forces d’XCOM auront à affronter : les Élus.

Les Ombres

Au nombre de 3 : le Chasseur, le Sorcier et l’Assassin, les élus sont des soldats d’élites, généraux de larges forces armées faisant irruption de manière ‘ aléatoire ‘ dans certaines missions qui se déroulent sur leurs terrains de chasse respectif. Ils disposent d’un éventail de capacités et possibilités unique, capable de laisser démunis même les vétérans les plus aguerris. Très puissants, ils pimentent énormément les missions ou ils apparaissent puisqu’ils obligent le joueur à prendre des risques pour gérer une unité bien plus forte que lui, tout en devant s’occuper des forces d’Advent présentent sur le terrain. Il faudra les chasser jusque dans leur propre base, qu’il faudra dénicher grâce aux renseignements de la résistance aux seins de chaque faction pour pouvoir vous en débarrasser définitivement. Attention tout de même à ne pas tarder, chaque mois renforce leur influence et leur capacité, ils seront même capable si vous tarder trop d’attaquer directement votre QG et s’en prendre à votre force dirigeante.

Les élus

Manquant malgré tout un peu de personnalité et souvent répétitifs les combats contre ces élus sortent le joueur de sa routine pour le pousser dans ses dernières réserves, mais ces efforts ne sont pas vains, chaque Élu possédant un équipement unique et puissant pouvant être étudié et utilisé par les forces XCOM.
On notera de plus que WotC est compatible avec le DLC Alien Hunters ce qui signifie que les rois Vipère, Berseker et Archon avec leur tour indépendant du tour de jeu pourront pimenter encore votre aventure. Vos nouvelles forces feront elles le poids face aux renforts d’Advent ?

Les Elus 2

Good luck Commander

Votre course contre la montre face au projet Avatar se trouve agrémenter de nouvelles missions grâce à WotC. En plus des classiques missions de ravitaillement et sauvetage vous aurez des attaques d’Élus, des requêtes des milices rebelles ainsi que d’autres missions diverses et secrètes. Ces nouvelles missions secrètes sont gérés via une interface de guérilla, le principe est simple, une mission à la fois, offrant des récompenses très intéressantes ( ressources, technologies, améliorations d’équipements ou de personnage et bien sur expérience ) avec un nombre restreints de soldats expérimentés, elles se déroulent hors de votre contrôle en parallèle de vos autres activités et leur succès n’est jamais assuré que lorsqu’elles sont terminées, elles sont essentielles à la lutte contre les Élus.

A vos ordres commandeur

Vous devrez donc gérer plusieurs tableaux à la fois, vos missions secrètes pourront se terminer avec des soldats blessés ou capturés qu’il faudra soigner ou délivrer en fonction, ce qui influera grandement sur votre stratégie des prochaines semaines faute de soldats compétents indisponibles pour diverses raisons. Vous ne devrez pas non plus négliger votre recherche et vos ressources, la guerre c’est aussi une course à l’armement que l’ennemi semble avoir gagné d’avance.

On se doit de remercier Firaxis pour les ajouts de WotC. Le gameplay introduit rompt totalement la routine du joueur et le place souvent dans des situations de crise qu’il n’aurait pas envisager, tout en lui laissant des options pour s’en sortir, parfois non sans sacrifice. Malheureusement de nombreux défauts de l’opus originel subsistent, notamment au niveau de la caméra et des déplacements dégradant considérablement l’expérience de jeu dans certaines situations. Le manque de personnalité des lieux fera se lasser bon nombre de joueurs ayant l’impression de refaire sempiternellement les mêmes missions dans les mêmes lieux alors qu’il vient de passer de l’Argentine à l’Australie en passant par l’Égypte et le Kamtchatka. Un gros effort d’identité visuelle a été fourmi par rapport à XCOM premier du nom mais le chemin est encore très long afin d’apporter un peu d’exotisme à chaque mission.

Conclusion

Firaxis a relancé avec brio la saga XCOM, difficile de rester au sommet et encore plus difficile de s’améliorer lorsqu’on a atteint les plus hautes cimes. Pourtant WotC y arrive avec une certaine réussite, on prend plaisir à reprendre l’uniforme de commandant de XCOM et mener la résistance face aux forces d’Advent, même si quelques missions nous semblent familière, l’expérience dans son ensemble est différente, plus riche, plus intense et plus ardue. Les nouveaux venus seront ravis par l’ampleur du contenu qui s’offre à eux, mais le vrai public est ici le vétéran, qui vivra avec intensité chaque nouveau combat dans l’incertitude de la réussite et dans la béatitude du travail accompli. Certaines missions sont épiques, prenant parfois des heures à résoudre pour ne pas perdre vos soldats préférés. Un délice que les gourmands du genre prendront plaisir à dévorer en quelques jours et sûrement à regoûter dans quelques mois.

XCOM 2 – Édition War of the Chosen DLC [Code Jeu PC – Steam] (Logiciels à télécharger)


Prix: EUR 39,99
Neuf à partir de: EUR 39,99 En stock
D’occasion à partir de: Épuisé

A propos de Reogar

Rédacteur / Ancien gros farmeur de MMO, explorateur invétéré des RPG et tacticien des STR

Regardez Aussi

Avis_PC_Destiny2_open_beta

Destiny 2 – Notre avis sur l’open beta PC

Destiny 2, développé par Bungie et publié par Activision. La Beta Ouverte viens à peine de se ...

avis_pc_teso_morrowind_cover1_ageek

[Avis PC] The Elder Scrolls Online: Morrowind – Retour en Vvardenfell

Sorti depuis déjà 3 ans sur PC et 2 ans sur console et après un ...

Laisser un commentaire