[PS4] Dissidia Final Fantasy NT – Notre Avis

Aujourd’hui nous allons parler de Dissidia Final Fantasy NT une version née dans les salles d’arcade japonaises et qui arrive maintenant sur current-gen en ouvrant la voie à des batailles 3 vs 3 et en se concentrant sur des affrontements en ligne via un système de combat beaucoup plus profond que ce que la saga nous avez offert jusqu’à présent.

Premier chose il y a beaucoup de fan service dans Dissidia Final Fantasy NT, saga parallèle qui a toujours essayé d’apporter son lot de personnages pour nous donner l’occasion de combattre avec nos héros favoris. On peut dire qu’il s’agit d’un « Smash bros like » propulsé par l’une des franchises les plus importants dans le monde du jeu vidéo « Final Fantasy ». La version NT est arrivée dans les salles d’arcade avec un système original de 3 vs 3 qui a été couronnée de succès et aujourd’hui le voilà qui débarque sur Playstation 4 dans une version remaniée et adaptée pour la manette et un multijoueur en ligne.

Faire un comparatif avec la version d’arcade n’aurez aucun sens, il vaut mieux se plonger dans l’univers de Dissidia sans conditionnement particulier et ainsi répondre à l’appel de Materia et Spiritus, les représentants des deux divinités (Cosmos et Chaos) qui n’ont pas encore fini de combattre et qui rappel une fois de plus les combattants des différents de Final Fantasy pour commencer une nouvelle guerre contre l’éternel rengaine du bien contre le mal. Ceux-ci conserve d’ailleurs les souvenirs des précédents Dissidia ce qui peux dérouter ceux n’ayant jamais joué aux volets sur PSP.

Bien que nous parlions d’un titre profondément modifié, l’héritage de la version arcade ressort comme une évidence dans Dissidia Final Fantasy NT. En fait, l’objectif de de toute la production reste l’affrontement entre les joueurs ce qui laisse peu de place au reste comme le mode histoire. A l’exception de quelques combats, la campagne qui met en scène Materia et Spiritus n’est qu’une histoire à regarder, et cela n’est même pas amusant à faire. Cependant certains combats deviennent quand même épiques comme celui contre les invocations elle-même qui demanderont une certaine dextérité pour en venir à bout. A contrario les histoires derrière les épisodes PSP étaient un peu mieux fini.

Donc en dehors du mode histoire, nous avons un mode en ligne et hors ligne. Le défi de ce dernier repose sur un mode arcade typique des combats japonais, où vous choisissez un personnage et deux autres camarades contrôlés par l’IA. Sans suit une série de combat 6 au totale avec des combats bonus similaire à un mode survie plus vous gagnez plus vous aurez de récompense comme des « Memoriae » pour débloquer les nœuds de l’histoire mais aussi des trésors pour essayer de débloquer des armes ou tenues alternatives pour les différents personnages, bon la plus part du temps se sera des phrases de combats, musiques ou bien des avatars pour personnaliser votre profil, cela bien sur sans dépenser un centime.

Il faudra du temps beaucoup de temps pour s’habituer aux rythmes de Dissidia et comprendre comment extraire le meilleur de chaque attaque et de chaque défense. Tout d’abord, vous devez apprendre à utiliser les attaques PV (point de vie) et les attaques de Bravoure. Ces derniers n’aiment pas les adversaires mais ils diminuent leurs pouvoirs d’attaque en augmentant le nôtre, ce qui nous force à adapter constamment notre stratégie durant la bataille. Et ainsi une fois le nombre de point d’attaque conséquent et aussi d’avoir rendu faible notre adversaire pour déclencher une attaque PV, ce qui consumera l’intégralité des points d’attaque.

La coordination avec les équipiers sera aussi un facteur décisif lors d’affrontement en ligne, malgré un système de discussion limitée par des choix de phrase prédéfini ce qui n’est pas évident de trouver quoi leurs dire dans le feu de l’action. Bien sûr il ne faudra pas compter sur l’IA qui ne peut évidemment pas donner de conseil, ou que nous ne pouvons pas les informer de nos intentions.

Chaque personnage a sa propre classe et sa propre capacité d’attaque. La classe d’assaut par exemple se caractérise par des attaques frontales, tandis que les tireurs ne sont efficaces qu’à distance en lançant des sorts. Les mouvements possibles sont nombreux et beaucoup de plaisir réside dans l’apprentissage de la meilleure alchimie dans leur utilisation.

On note aussi les batailles de Quartz qui est l’une des nouveautés ajoutées à la version NT, ce qui change l’objectif de la bataille, au lieu d’infliger trois KO à ses adversaires, il faudra détruire leur Crystal en essayant de défendre le nôtre. L’espace de combat est donc concentré dans une gamme plus étroite et la fréquence ainsi que la vitesse de collision augmentent, ajoutant un second souffle au jeu. Cependant, ce mode ne suffit pas à rafraichir le gameplay qui reste pratiquement le même.

Dissidia Final Fantasy NT possède un moteur tout à fait honorable avec un impact visuel sur les arènes de combat agréable à l’œil malgré que celle-ci soit vraiment trop petite. Les Personnages sont fidèles est reconnaissable au premier coup d’œil et c’est surtout dans le secteur de l’audio avec de nouvelle musique aux sonorités orchestrales que le jeu transforme chaque affrontement en moment épique et ceux grâce au travail de Nobuo Uematsu et son équipe.

Quelques défauts entachent le jeu comme une caméra avec un mouvement encombrant et une interface invasive, ce qui nous expose trop facilement aux attaques de l’arrière. Les nombreux effets visuelle des attaques dans un combat rapproche peuvent dérouter le joueur.

Conclusion

Avec un choix de combattants allant de l’épisode un jusqu’au dernier en date à savoir Final Fantasy XV, Dissidia Final Fantasy NT possède assez de personnage pour y trouver son favoris, mais cela c’est sans compter sur le season pass et l’ajout prochain de nouveaux personnages. On ressent une certaine faiblesse dans l’ajustement de l’équilibrage ce qui sera corrigé lors de prochaine mise à jour. Les affrontements en 3 vs 3 ne seront du gout de tout le monde, mais entre amis le jeu à un très bon potentielle.

Dissidia Final Fantasy (Jeu vidéo)


Fabricant: Square Enix
Classement ESRB:
Plate-forme: PlayStation 4
Genre: jeux_de_rôle

Prix: EUR 28,98
Neuf à partir de: EUR 26,18 En stock
D’occasion à partir de: EUR 25,00 En stock

Jihnkoda

Rédacteur en Chef / Webmaster du site Amicalement-Geek.fr et du blog jihnkoda.fr

Laisser un commentaire