);

Avis PS4 – Shenmue III – Un voyage d’émotion !

Je n’ai pas découvert comme beaucoup la saga Shenmue à l’époque de sa sortie sur Dreamcast ni même sur Playstation 2 mais bien sûr avec le remaster sur Playstation 4 sortie il y a un peu plus d’un an. Et pourtant ce n’est pas faute d’avoir voulu le faire à mainte reprise. Mais l’anglais m’avez alors rebuté à l’époque. Alors quand j’ai entendu dire que le remaster allez sortir en VOST « FR » qu’elle fut ma joie de pouvoir enfin m’attaquer à cette saga ! 

18 ans il a fallu attendre, 18 putains de longues années avant de pouvoir jouer à Shenmue 3, bon certes dans mon cas comme je l’explique plus haut cela n’as durée que moins d’un an. Mais, je comprends la frustration des joueurs de la première heure qui ont connu le cliffhangers de fin de Shenmue 2 : une grotte, un rituel ancien, des torches s’allumant, promettant une sorte de surprise pour la suite de l’histoire. 

Une suite qui à l’époque à fait couler beaucoup d’encre entre espoir et désillusion. À un moment donné, les joueurs avaient perdu espoir de pouvoir découvrir un jour l’épilogue du voyage de Ryo Hazuki, mais les voix des fans se sont élevées, augmentées et ont fait de plus en plus de bruit. Emportée par le vent des réseaux sociaux, puis entendus par le petit studio de Shibuya Productions jusqu’au oreille de Yu Suzuki ainsi qu’à ceux des dirigeants de Sony Entertainment. Qui ont ainsi pu sécuriser l’amour de millions de joueurs lors de l’annonce de Shenmue III pendant ce fameux E3 2015. 

Ces quelques pétales de cerisier tombant et l’apparition de maître Suzuki sur grand écran ont suffi pour raviver les souvenirs des fans et enfin espérer mettre la main sur Lan Di et ainsi venger la mort du père de Ryo, mais aussi expliquer le mystère qui entoure les miroirs du dragon et du phénix. Une campagne kickstarter et quelques années plus tard. Et il est enfin là. Le code du jeu vient d’arriver dans mes mains il y a quelques jours. Il est temps de vous donner mon humble avis. 

Petit Disclaimer avant de donner mon avis, à partir de maintenant que cela soit bon ou mauvais, que ce soit suffisant ou non. Sachez que je vais vous donner un petit conseil, ne vous approchez pas de ce jeu avec le désir de trouver tous ses défauts, car il est clair que vous en trouverez un certain nombre et je pense que cela serait une perte de temps. Mr Suzuki, n’a pas caché son objectif dès le début qui est de poursuivre son histoire sans dénaturer ses idées et ses éléments de gameplay.  

Dans un premier temps je dirai que la promesse a été tenue. Hormis quelques mécanismes mis en place pour rationaliser un peu le rythme, Shenmue III se joue exactement comme ses deux prédécesseurs. Il a la même cadence, la même difficulté et le même rythme, des choses qui aujourd’hui peuvent vous faire sourire. Jusqu’à ce que vous soyez dans l’ambiance. Ce qui était alors impossible dans un jeu ! Projeter le joueur dans un monde jamais exploré auparavant, est aujourd’hui et devenu quelque chose que l’on trouve dans plus d’un titre, comme dans la série des Yakuza, ce qui, sans Shenmue n’existerai pas.  

Si vous décidez d’analyser froidement tous les détails techniques ou ludiques, vous ne pourrez-vous empêchez de la catalogué comme une vulgaire relique venue d’un passé ou rien n’a évolué. Mais essayez-le, laissez-vous aller au rythme de ses dialogues, à la direction aventureuse et ses ambitions cinématographiques ainsi qu’à la progression rigide du jeu. Laissez-vous emporter par le jeu, n’essayez pas d’aller trop vite, préférer d’ailleurs les dialogues en japonais pour éviter certaines exagérations dans l’emphase de la langue anglaise et passez au-dessus des défauts de localisation des sous-titres françaises. 

Sa bande son exquise bercera vos synapses pendant que vous vous entraînerez sous le regard sévère mais bienveillant de votre nouveau sensei. Le rythme augmentera lorsque vous ferez face aux premiers ennemis. Le dojo sera un bon moyen pour augmenter vos compétences et le fameux système de combat, emprunté à l’époque de Virtua Fighter, commencera à libérer toute sa raison d’être. Une phrase, un événement, un aperçu, un mini-jeu pour rompre le rythme, un paysage qui évolue dans le temps avec les rayons du soleil, tout cela fera naître ou renaître des émotions dans Shenmue III. 

Techniquement, il sera toujours évident que Shenmue III ne peut pas rivaliser avec les meilleurs titres de cette génération, le moteur de l’Unreal Engine 4 est puissant et polyvalent mais il ne fait pas des miracles, vous vous retrouverez souvent face à des vues et panoramas surprenants que vous n’aviez jamais auparavant. Vous vous demanderez aussi pourquoi Suzuki et son équipe ont tant lutté pour insérer des détails apparemment insignifiants dans les recoins les plus cachés du jeu, mais ce sont précisément ces détails qui font la différence, pour élever cette production au-delà de titres bien plus techniques. Les Shenmue ont toujours su faire cette différence en mettant en avant les détails pour en faire des titres qui sont plus dans l’émotionnelle que par leur technique ou graphisme. 

Shenmue III est le cadeau de Yu Suzuki aux fans de la série, un cadeau certes imparfait mais emballé avec beaucoup de cœur. C’est un jeu hors du temps mais parfaitement concentré dans son temps. La question qui se pose à ce stade-ci est la suivante ! Allez-vous décider de faire le jeu en gardant les pied sur terre, en le critiquant pour ses défauts ? Ou vous laisserez-vous emporter par ses mérites merveilleux et complètement anachroniques ? Pour moi, le choix est vite fait ! 

ACHETER SHENMUE 3

Jihnkoda

Rédacteur en Chef / Webmaster du site Amicalement-Geek.fr et du blog jihnkoda.fr

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de