);

Critique Trilogie – L’Enjomineur de Pierre Bordage

Après un laps de temps assez important dont je m’excuse, nous revoilà pour une nouvelle critique qui porte cette fois-ci sur une trilogie d’un style un peu spécial pour le coup, qui change des sentiers battus et rebattus.

« L’Enjomineur »

Pierre Bordage est né le 29 Janvier 1955 à la Réorthe en Vendée. C’est un auteur de science-fiction français.  Sa première Œuvre « les Guerriers du Silence » est sans doute sa plus belle performance,  elle  le fit connaître très largement  dans l’hexagone  malgré  un délai de 8 ans entre le moment où il eut fini de l’écrire et la publication. Cet auteur a remporté diverses distinctions comme le « Grand prix de l’Imaginaire » ou le « Prix Cosmos ».

« L’escalier aux marches étroites et glissantes plongeait dans une salle immense. Assaillies par les ténèbres,  les flammes de bougies étiraient les ombres des piliers sur les voûtes et les murs.

On plonge en 1792 dans une France tourmentée, où le sens de la  justice n’est réduite qu’à son propre mot, où les tensions sociales explosent, où la famine, les maladies et les guerres sont sur le point d’imploser. C’est dans ce contexte que l’auteur nous décrit l’histoire d’Emile, un jeune homme de Vendée dont on dit  que ses parents seraient une fée et un prêtre. Emile essaie tant bien que mal de vivre dans cette époque riche en traîtrises et aura pour but de supprimer le mal qui ronge la France. Cela le conduira vers une mystérieuse secte qui semble tirer de nombreuses ficelles dans l’ombre. Parallèlement on nous raconte les aventures de Cornuaud, un brigand qui s’est fait enjominé par une sorcière noire sur un négrier pour avoir violé une petite fille noire. L’ensorcellement dont il est victime l’oblige par  période, à tué des gens blancs pour étancher la soif de sang de la sorcière, il essaiera par tous les moyens pendant l’histoire de se débarrasser de ce sortilège.

J’ai bien aimé le concept de l’uchronie utilisé par Pierre Bordage dans cette trilogie,  l’uchronie  consiste à mettre un cadre historique, géographique qui existait pour ensuite y ajouter son histoire qui aura elle, des morceaux partiellement ou complètement fictifs. L’histoire de nos deux personnages se place en pleine révolution française où des événements réels ou non s’imbriquent, et je dois avouer  que ça a été très plaisant, en ce qui me concerne, d’imaginer Cornuaud  chargeant les soldats pendant la prise du palais à Paris par exemple.

De plus on voit pendant la lecture que l’écrivain a vraiment fait un gros travail derrière ces livres notamment en ce qui concerne les recherches des contes et légendes liés à la région de la Vendée ou encore du patois  des paysans de l’époque. Quand on lit cette trilogie, on a l’impression de se trouver en Vendée dans le bocage,  il m’est même arrivé par la suite d’aller lire des informations liées à la topographie, histoire et légende de la Vendée afin d’en savoir un peu plus. Durant la lecture, on remarquera que l’auteur met en avant la dualité entre les deux périodes qui s’affrontent à cette époque, c’est-à-dire l’obscurantisme représenté par la magie, les fées, les contes et légendes et de l’autre les lumières qui veulent écraser ce qui les précédaient et on se sent presque obligé pendant la lecture de choisir son camp.

[button color= »blue » size= »medium » link= »http://www.amazon.fr/gp/product/2290015237/ref=as_li_ss_tl?ie=UTF8&camp=1642&creative=19458&creativeASIN=2290015237&linkCode=as2&tag=jihnkfr-21″ target= »blank » ]Achete le Livre[/button]

Cass

Etudiant en Fac, je lis des livres depuis ...heu pfiou ça doit faire un bail, j'étais plus fantasy au début avant de passer progressivement vers le coté obscur ...la Sf ^^ Si vous avez une question supplémentaire vis a vis d'une critique ou besoin d'un avis sur un livre n'hésitez pas à lacher un p'tit com ;)

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de