);

TEST – Killzone: Mercenary le FPS ultime de la PS Vita ?

Les FPS sur la Playstation Vita ne sont pas légion après deux ratages complets du genre avec un Call of Duty exécrable crée juste pour vendre et Resistance : Burning Skies tout juste passable, nous étions en droit de s’attendre à quelques choses de beaucoup mieux dans le genre.

Killzone_Mercenary_Screenshot_AGeek_001
Blackjack toujours le mot pour rire !

Guerrila Cambridge nous gratifie d’un Killzone qui exploite vraiment la console de Sony aussi bien visuel que technique se rapprochant à bien des égards de sa version console. Dès les premières minutes vous restez bouche bée en découvrant les graphismes travaillés pour cette version, vous douterez aussi que vous êtes sur PlayStation Vita.

Killzone : Mercenary est sans conteste le plus beau jeu à être sortie sur la console portable de Sony.

Killzone_Mercenary_Screenshot_AGeek_002
Comme d’hab on se tape les missions tout seul !

La campagne vous met en scène sous les trais de Danner Arran un mercenaire à la petite semaine, offrant ces services a ceux qui payent le plus. Suite à l’enlèvement du dirigeant de l’ISA Alex Grey vous êtes engagé pour la retrouver. Mission qui se soldera par une balle dans la tête de celle-ci mais elle n’en mourra pas.

Quelques années après le conflit entre l’ISA et Helghast est toujours en effervescence, toujours au sein de l’ISA vous vous lancerez à corps perdu dans les basses besognes. Lors d’une mission périlleuse vous êtes abandonné par l’ISA à votre sort, mais contre toute attente c’est Helghast qui vous embauche ne vous laissant quelques minutes avant de vous lancez dans la bataille.

Killzone_Mercenary_Screenshot_AGeek_003
J’ai rien fais, promis c’était déjà comme ça !

On note que c’est la première fois dans la saga Killzone que l’on se retrouve à zigouiller de l’ISA du moins en mode campagne. Celle-ci n’est pas bien longue non malgré une rejouabilité comptez 5 à 6 heures de jeu.

Pendants la partie on remarque l’affichage plus ou moins gênant de message signifiant nos agissements comme « Tir à la tête, double élimination, furtif etc… » ces actions vous gratifierons de quelques crédits ce qui vous permettra d’acheter de nouvelles armes, munitions et équipements auprès du marché noir. A vous de choisir comment mener à bien vos missions, comme un soldat lourdement équipé ou comme un assassin furtif et silencieux. Vous aurez aussi accès au système Vanguard qui vous propose des armes hors du commun pour un usage limité comme par exemple un drone de combat pour éliminer discrètement des cibles, un bouclier magnétique, une combinaison qui vous rend l’espace de quelques secondes invisible et le bombardement aérien qui éliminera tous les ennemis. Bien sûr si les notifications vous gêne il est tout à fait possible de les enlever dans les options, un bon point pour ce Killzone.

Killzone_Mercenary_Screenshot_AGeek_004
Un journée ordinaire à la mer

Les fonctions tactiles de la console seront de la partie, pendant une élimination quand celle-ci se déclenche utilisez votre doigts pour dessiner un geste à l’écran ou un interrogatoire mais aussi pendant un mini jeu qui mettra vous neurones à rude épreuve.

Killzone_Mercenary_Screenshot_AGeek_005
A gauche ! A Droite !

Le Multijoueur propose un système de progression similaire à celui de la campagne solo, tuer des adversaires ou réussir un objectif vous rapporte de l’argent vous permettant de débloquer armes et équipements. Vous débloquerez aussi des petites cartes qui seront en rapport avec vos performances. Le multi se déroule à travers 3 modes de jeux, avec 6 maps pour se défouler. Là où la bât blesse un peu c’est la connexion qui n’est pas toujours super stable malgré plusieurs essais sur différents points Wifi. Malgré cela le fun en multi est toujours présent pour des heures et des heures de jeu.

Jihnkoda

Rédacteur en Chef / Webmaster du site Amicalement-Geek.fr et du blog jihnkoda.fr

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de