);

Test Ps Vita – God Of War Collection, du vieux sur du neuf?

Il est très difficile de juger un jeu sorti il y a quelques années, mais ils font aujourd’hui partie de la grande famille des jeux collections God Of War. Pour ce test je me suis principalement basé sur la version PlayStation Vita, bien que le Cross-buy soit possible (la possibilité de jouer sur la PlayStation 3 en ayant acheté la version Ps Vita et avoir les sauvegardes partagées).

God of War I

God Of War est donc le premier à s’élancer dans l’arène des jeux à licence de Santa Monica.Pour ce premier opus vous incarnerez donc Kratos, Spartiate (de profession) fidèle à son dieu Arès (Dieu de la guerre) qui va malheureusement le trahir afin d’assouvir sa domination au près des hommes. Kratos trahi par son dieu décide de d’assouvir sa vengeance au près d’Arès après la mort tragique de sa famille.

Comme je le disais plus haut, il est très difficile de critiquer un jeu sorti en 2005, cependant grâce à la collection vous aurez accès au début des aventures de Kratos arme au poing et près à en découdre dans ce premier épisode s’annonçant passionnant tout cela sur la console portable de Sony. Fort d’un scénario attirant, God Of War nous propose de combattre des dieux (rien que ça) dans des combos toujours plus dévastateurs, ce qui procure une certaine satisfaction dans la destruction. Il faut tout de même souligner les améliorations notables sur la version portable de Sony, notamment les fonctions tactiles qui font leur entrée. Il vous faudra par exemple exercer une pression sur le paver tactile arrière afin d’ouvrir les coffres, coffres qui vous permettrons de récupérer différents globes de couleur, vert (de vie), Bleu (de magie), Rouge (de sang, qui permet d’améliorer les armes et magies que l’on gagne au fur et a mesure) et jaune (pour la colère). Le tactile quant à lui vous permettra de changer d’armes et accessoirement d’activer le mode Berserker, lançant Kratos dans une rage folle, ce qui donne un pouvoir destructif sans précédent.

god-of-war-collection_ kraken god-of-war-collection_Hydre

Malheureusement malgré des graphismes légèrement améliorés, God Of War paie le prix fort compte tenu de son âge avancé. Certain bugs peuvent devenir gênants (notamment les sauts), les cinématiques ne sont pas adaptées au format vidéo disponible sur la PlayStation Vita ainsi que le tactile qui semblait une bonne idée mais qui devient assez rapidement dérangeant compte tenu de la largeur du pavé tactile arrière ce qui risque de vous poser problème en passant à côté d’un coffre ou d’une porte en plein combat. Néanmoins et si l’on fait abstraction de ces différents problèmes techniques, God Of War est un excellent jeu donnant amplement envie de découvrir la suite des aventures de notre Spartiate à la force et la volonté sans égal.

God-of-War-2

God Of War II

Nous retrouvons donc Kratos en pleine possession de ses moyens, en désaccord avec le dieu des dieux, Zeus. Craignant de subir le même destin qu’Arès, Zeus trompa Kratos et put ainsi lui retirer tous ses pouvoirs grâce à la lame de l’Olympe qu’il avait jadis forgée pour gagner la guerre contre les Titans. Grièvement blessé le fantôme de Sparte ploie sous la lame d’olympe traversant son corps tenu par la main de Zeus. Alors que le Spartiate est emmené aux Enfers, Gaïa lui apparaît en songe, et lui offre une opportunité de revanche, que Kratos accepte. Il se réveille, sort des Enfers (pour la troisième fois), et chevauche le Pégase à la recherche des sœurs du destin afin de revenir avant la perte de ses pouvoirs divins.

Ce second épisode a totalement les bases du premier, le Gameplay, le déplacement et les coffres restent la principale occupation de tout God Of War qui se respecte. Néanmoins, dans cette épisode vous aurez droit a quelques petites subtilités à rechercher çà et là en particulier les urnes qui ne sont pas si évidentes que cela, ainsi que de nouvelles armes et pouvoirs différents de God of War. Ce deuxième épisode met toute fois l’accent sur les monstres toujours plus titanesques et particulièrement agréables à combattre. Vous pouvez aussi voir quelques personnages de la mythologie grecque, comme Gaia, Pégase, Prométhée etc. Tout cela renforce l’immersion dans les aventures de Kratos et nous pousse a toujours être mieux armé afin de pouvoir assouvir sa vengeance. Il vous faudra pour cela récupérer un maximum d’orbes rouges ainsi que les plumes et globes de cyclope afin d’améliorer respectivement, armes, barre de magie et barre de vie afin de pouvoir exploiter au mieux la puissance de Kratos.

god-of-war-collection_Dieu de la guerre god-of-war-collection_Statue_apollon

Les jeux God Of War ont toujours été pour moi un véritable plaisir, en particulier quand on assiste à un scénario et une réalisation des plus attirantes comme ceux-ci et l’on se demande toujours comment Santa Monica arrivera à rebondir dans le prochaine opus. Le cross buy est l’un des atouts majeurs, la possibilité de pouvoir jouer sur grand écran chez soit avec la Dualshock 3, puis de continuer sa partie sur sa PlayStation Vita est un avantage non négligeable pour ces deux GOW. L’action est trépidante, le scénario prenant, le gameplay encore très bien calibré et l’univers mythologique demeure ultra séduisant, même si God of War II fait plus fort que God of War premier du nom dans l’ensemble.

Ce que l’on aime

  • Gameplay excellent.
  • Des combats titanesques.
  • L’ambiance.
  • Les trophées.
  • La HD.
  • Cross-buy PS3
  • Les temps de chargement quasi inexistant

Ce que l’on aime moins

  • Certaines cut-scenes datées
  • Trop peu de nouveauté par rapport au version antérieur.

genomectra

Joue au Jeuxvidéo depuis mes 7 ans, passionné de graphisme et joueur hardcore.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de