);

[Avis Beta] Warhammer : Chaosbane – Tranche dans le vif

Le Hack’n’slash, souvent redéfinie en “action rpg” est facilement reconnaissable de par sa vue isométrique, mettant l’accent sur les affrontements des ennemis, le leveling de notre personnage et cela va sans dire le LOOT, le pillage des créatures par centaines nous donnant accès à ces pièces d’équipements classé par couleurs dont nous raffolons jusqu’à plus soif. Humhum pardon bref continuons.

Inutile de vous dire que l’ancêtre du genre, qui peut être considéré comme le précurseur n’est autre que le célèbre Diablo. Depuis tant d’année nous avons vu des titres essayer de rivaliser avec plus ou moins de succès mais aussi d’innovations de gameplay, comme le système de contrôle ou l’adaptation de certains sur console de salon. On se souvient de l’excellent Titan Quest avec son fil mythologique, mais aussi de Grim Dawn par les mêmes créateurs qui essaye tant bien que mal de réitérer leurs exploits avec du succès je dois l’admettre. Torchlight 1 et 2 et bientôt un MMO qui revient aux bases du Hack’n’slash avec son style cartoonesque. Je pourrais en citer encore des dizaines mais concentrons-nous sur ce qui nous intéresse Warhammer Chaosbane.

Ce n’est pas le premier “action rpg” tiré de l’univers incroyable de Warhammer (je mets 40K dans le lot) puisqu’en 2018 était déjà sortie W40K Inquisitor Martyr. Mais, Warhammer Chaosbane est le premier qui se rapproche vraiment d’un hack’n’slash comme l’est Diablo 3.

De prime à bord, Chaosbane semble interpréter les caractéristiques stylistiques du genre avec quatre classes jouables, 70 types de montres uniques, un mode coop et un total de 180 pouvoirs et compétences différents à débloqués. Pas mal de choses donc même si dans ce style de jeu rien n’est définitif et la date de sortie est encore assez éloigner puisqu’il est prévu pour Juin 2019.

Il y quelques jours, j’ai pu participer comme beaucoup de ceux qui avaient précommandé le jeu à la beta fermée de Warhammer Chaosbane. Le jeu commence de manière classique, proposant le choix en deux classes de personnage, le soldat de l’empire et le haute elfe les deux autres classes étant bloquer pour cette beta. L’aventure commence par une introduction vidéo nous dévoilant dans quoi nous allons mettre les pieds.

Dès la prise en mains de notre avatar on remarque les similitudes avec d’autre jeux du genre ce qui nous met d’emblée en terrain connus. L’endroit ressemble à une ville médiévale qui nous servira de hub avec ses vendeurs, coffre, artisanats et quêtes. Direction un PNJ, un dialogue s’engage qui nous assigne notre première quête. Les menus d’inventaire et de progression des compétences sont bien adaptés à une navigation à la manette et cela se transforme légèrement lorsque l’utilisateur utilise un clavier et une souris.

Sur l’écran des compétences que vous débloquerez progressivement en montant votre niveau, ce qui vous attribuera une quantité de point requis pour utiliser certaine compétence. C’est l’un des choix des plus intéressants pour Chaosbane. Vous pouvez donc choisir de jouer avec un certain style plutôt qu’un autre. Warhammer Chaosbane est clairement un jeu pensé pour être joué en coop et ceux jusqu’à quatre personnages peuvent collaborée que cela soit en ligne ou localement.

Dans son rendu Warhammer Chaosbane se révèle riche en effet spéciaux colorées et explosion d’hémoglobine tous se mélange à merveille dans l’univers médiéval gothique dans lequel les ennemis sont des monstres aberrants très bien caractérisés en termes de direction artistique, mais également dans son level design.

Le son aussi joue un rôle important, il est tranchant, lourd, agressif et j’adore cela quand celui-ci et en cohésion avec les attaques. Les discussions entre les différents PNJ se font de manière crédible et atmosphérique. Le scénario semble soigné et bien maîtrisé avec une abondance de détails inhabituels et une direction artistique conforme aux normes élevées de la série Warhammer.

Le fait que le jeu nécessite beaucoup d’aller et retours, ou de niveaux à refaire avec exactement les mêmes ennemis, est un peu redondant voir déroutant, à voir si cela vous séduira ou pas. Etant donné que les gameplay est amusant et que vous performances peuvent toujours s’améliorées, il se peut que ce ne soit pas un énorme défaut… Bon, je mettrais de côté les quelques bugs qui seront, je pense corrigé lors de sa sortie.

Jouer à Chaosbane, un hack’n’slash basé sur une licence aussi prometteuse que Warhammer entre vos mains peut sembler simple, mais il suffit d’aller voir d’autre titres du même type pour comprendre que le genre à progresser et qu’il ne suffit plus de rassembler des foules de mobs avec des pouvoirs spéciaux donnés aux héros pour créer un jeu. Chaosbane est un titre dans lequel la passion des concepteurs et le désir d’offrir aux joueurs quelque chose que je n’appellerais pas cela innovant en soit, mais qui possède tous les atouts pour offrir une expérience amusante et stimulante aux aficionados du genre, sont déjà clairement visibles. Le gameplay solide est capable de garantir une longévité, surtout si vous avez des amis avec qui affronter les donjons.

Rendez-vous en Juin 2019 !

ACHETER WARHAMMER CHAOSBANE

Jihnkoda

Rédacteur en Chef / Webmaster du site Amicalement-Geek.fr et du blog jihnkoda.fr

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de