);

Critique Ciné – Du sang et des larmes, un film inspiré d’une histoire vraie

Voici un article du Contributeur « ShotSky » sur le film Du Sang et des Larmes (Lost survivor) qui suit un commando de quatre Navy Seals le 28 Juin 2005 . Leur mission est de localiser un chef de guerre taliban mais ça va vite dégénérer. Le long métrage du réalisateur Peter Berg ( Very Bad Things, Battleship) est basé sur une histoire vraie avec pour casting Taylor Kitsch (John Carter, Battleship)  et Mark Wahlberg ( La planète des singes, Ted).

Bien que le genre du film de guerre américain soit généralement sans surprise, celui-ci ne laisse tout de même pas indifférent… On s’immerge très vite dans la mission de ce groupe de commandos et frères d’arme, qui vont être poussé dans leurs plus profonds retranchements, dans un combat au rapport de force écrasant, à l’intensité infernale et sur un terrain des plus exigeants.

Lone-survivor-003-Ageek

L’hommage rendu aux Navy Seals qui ont combattu en Afghanistan est poignant… Sans oublier les pilotes d’hélicoptères du 160° SOAR, (Special Operations Aviation Regiment) qui ont également pris des risques hallucinants pour tenter de secourir leurs camarades.

En particulier dans les phases de combat dans les rochers à flanc de montagne, on n’a pu s’empêcher de songer aux soldats des Troupes de Marine (8°RPIMA « Régiment de Parachutistes d’Infanterie de Marine » et RMT « Régiment de marche du Tchad ») de l’embuscade d’Uzbeen (10 morts et 21 blessés le 18/08/2008). Même si l’issue, lors de l’arrivée des renforts, fut beaucoup moins cruelle pour les Français. Les Américains ont quand même perdu 19 soldats dans cette opération Red Wing, dont 16 dans le Chinook touché par RPG (8 membres d’équipages et 8 Seals).

Lone-survivor-002-Ageek

On mettra juste un bémol quant au réalisme des coups reçus : beaucoup de blessures par balles et éclats (dont une à la tête), mais aussi de traumatismes suite aux chutes dans le ravin… et ils continuent à se déplacer et combattre relativement bien, sans se vider de leur sang? On sait qu’il faut faire durer, mais bon.

Aujourd’hui, on n’envisagerait pas d’envoyer que 4 hommes (même les meilleurs soldats d’élite) réaliser une mission de ciblage sur un chef djihadiste, sans permanence des liaisons, ni permanence des appuis air-sol, ni réactivité de la QRF (« Quick Reaction Force » : une unité légère en réserve, capable d’intervenir en renfort sur court préavis). La superbe interprétation fait honneur aux héros de la véritable histoire.

Lone-survivor-001-Ageek

Les gars de ce genre d’unité ont souvent une certaine fierté, qui peut passer pour de l’arrogance, mais en réalité, leur spécificité les oblige à être un peu à part et leur grande humilité s’exprime vraiment face au danger de leurs missions. Une récompense à ce genre de film pas évident pour tout public : la salle était tout à fait hétérogène quant aux catégories de spectateurs, et la grande majorité semblait avoir apprécié.

0 0 voter
Évaluation de l'article

Catandgeek

Britannique, grande lectrice et joueuse en particulier d'mmorpg, fascinée par les chats

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x