);

Critique Ciné – Man of Steel de Zack Snyder

Au cinéma, l’avenir du héro DC Comics Superman était des plus incertains. Après une trilogie avec le regretter Christopher Reeves, (certes il y a eu le médiocre Superman IV qu’il faut effacer de nos mémoires) en 2006 Brian Singer signe un nouveau Superman dans ce qui pourrait s’appréhender comme la suite aux premiers films. L’accueil fut quelques peu mitigé par les fans et les critiques.Il faudra attendre le 19 Juin 2013 pour voir la franchise renaître au cinéma dans Superman: Man of Steel de Zack Snyder. Cette fois ce n’est pas une suite mais un reboot complet dans l’univers de notre homme d’acier.

MAN OF STEEL

On y découvre Henri Cavil (Les Tudors) dans le rôle du super héros avec un aspect un peu plus sombre de son histoire. Par bribe le film conte la jeunesse de Clark Kent qui se découvre très tôt des pouvoirs qu’il aura du mal à contrôler. À la mort de son père Johnatan Kent, il partira dans un voyage initiatique de la vie à la recherche de ses origines. C’est alors qu’il fera la rencontre de Jor El (Russel Crowe) son père biologique qui lui apprendra qu’il vient de Krypton une planète à présent détruite par la surexploitation de ses ressources, Clark apprendra aussi son véritable nom Kryptonnien « Kal El » ainsi que la raison de sa venu sur terre.

MAN OF STEEL

Le fait d’en découvrir un peu plus sur la planète Krypton rend le film attachant par son travaille de recherche sur les conditions de vie, son habitat mais, aussi par son écosystème. On donc, retrouve un Clark, barbu style « Badguy » en proie au doute qui cherche sa voie dans notre monde, ce qui fera naître une certaine compassion pour sa quête. Mais, quand le temps des réponses arrive on se demande si cela ne va pas un poil trop vite. Zack Snyder ce permet là quelques incartades à l’histoire qui est relatée dans les comics de Superman. Une version du l’homme d’acier des temps monde moderne, d’ailleurs la nouveauté de Man of Steel réside dans le costume de notre héros, fini la culotte rouge au dessus du pantalon, place à une tenue plus sobre, mieux fini qui révèle le corps musclé de Kal El.

Lois Lane n’est point en reste elle est ici incarne par Amy Adams toujours curieuse voir trop curieuse ce qui lui jouera des tours, heureusement qu’elle fait la rencontre de notre homme d’acier. On découvre aussi Laurence Fishburn à la tête du fameux journal « Daily Planet ». Cependant, Lex Luthor restera pour ce volet aux abonnées absence, bien que le building de la « LexCorp » face une brève apparition.

MAN OF STEEL

Enfin l’intrigue peut débuter avec l’arrivée sur terre du général Zod ainsi que de ses compagnons d’armes, Superman trouve là, l’un de ses plus grands adversaires. Pour un reboot de la saga mythique qui de mieux que Michael Shannon pour endosser l’armure de Zod, celui-là même qui tua le père biologique de notre cher Clark/Kal.

MAN OF STEEL

La force de Man of Steel réside dans les combats titanesques dont les technologies cinématographiques de ces dernières années rendent les scènes d’action intense, on ressent vraiment la puissance de ses deux adversaires, agrippés à notre fauteuil pour déterminer lequel aura le dessus.

 

Jihnkoda

Rédacteur en Chef / Webmaster du site Amicalement-Geek.fr et du blog jihnkoda.fr

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de