);

TEST – MotoGP 13

Privée de sortie l’an dernier la franchise MotoGP revient grâce aux développeurs du studio Milestone, et à l’éditeur BigBen Interactive rappelez-vous ce sont les créateurs de WRC et de SBK, donc en matière de cylindre ils savent de quoi ils parlent.

Sortie le 21 juin 2013 le titre s’appuie sur plusieurs modes de jeux de la simple course rapide en passant par le championnat ou encore du multijoueur en ligne ou en écran splitté .
Ce qui retiendra notre attention c’est surtout son mode carrière qui vous permettra de gravir les échelons et ainsi devenir le nouveau champion du monde.

Photo de MotoGP™13

Graphisme:

MotoGP ne brillera pas par son graphisme bien que celui-ci reste quand même correct. L’ATH (Affichage tète Haute) est très agréable à l’œil sans trop d’informations superflues. Malheureusement les décors aux alentours des pistes restent vides, ce qui retire un peu du charme de ce nouvel opus.

Gameplay:

Parlons du mode carrière maintenant, vous commencerez votre carrière dans la catégorie Moto3, ce qui vous permettra de vous familiariser progressivement avec le comportement de votre machine, ainsi qu’avec le tracé des différents circuits.

Chaque saison comporte une dizaine de course sur les circuits officiels de la compétition MotoGp, c’est un plaisir de découvrir les vidéos présentations des différentes villes, même les temps de chargement bien qu’un peu trop nombreux comporte néanmoins quelques informations utiles sur votre prochaine course.

Si vous n’êtes pas habitué sachez qu’il possible d’activer des aides aux pilotages pour vous permettre d’aller à votre rythme, une fois que vous vous sentez prêt n’hésitent pas à les désactiver. Il vous sera aussi possible de personnaliser les réglages de votre moto pour ressentir toutes l’intensité du côté simulation.

Les effets météo sont là, du beau temps, nuageux ou même pluvieux, cela ne sera point un obstacle si votre conduite est réglée en normale, opter pour un mode semi-pro ou pro assez rapidement pour obtenir un minimum de challenge.

Si vous débutez dans la simulation de moto les chutes seront votre train quotidien, heureusement Milestone joue sa carte maîtresse en incluant une fonction « Rewind » qui vous permet de remonter dans le temps, bien utile, mais limiter à quelques utilisations.

Au cours de votre ascension vers le sommet du classement vous aurez à plusieurs reprises l’occasion de changer d’écurie et ainsi essayer de nouveau modèle.
Après chaque course vous obtiendrez des fans qui suivront votre carrière avec passion. à vous de ne pas les décevoir, vous aurez la possibilité d’avoir un aperçu de ce qu’il pense de vous via un flux social façon twitter.

Bande Son:

Les sons des différentes motos restent très réalistes en renforçant la sensation de vitesse. Les commentaires de début et fin de course par Laurent Corric pour la VF et Gavin Emmett pour l’UK nous donnent quelques informations sur l’état de la piste, mais on aurait apprécié des commentaires aussi pendants la course.

Durée de Vie:

Comptez une bonne quinzaine d’heures pour venir à bout des trois catégories de MotoGP à savoir Moto3, Moto2 et MotoGP (la plus palpitante). Si vous le platinez où les 1000G rajouté quelques heures à votre compteur pour vous octroyer le précieux sésame.

 

Jihnkoda

Rédacteur en Chef / Webmaster du site Amicalement-Geek.fr et du blog jihnkoda.fr

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de